« Hold-up » sur les cotisations, « oukase estival » : les médecins libéraux vent debout contre la réforme des retraites




« Hold-up » sur les cotisations, « oukase estival » : les médecins libéraux vent debout contre la réforme des retraites
Le gouvernement a fait sa rentrée politique ce mercredi 21 août alors que, profession par profession, monte la grogne autour du dossier hautement inflammable de la réforme des retraites.

Avant la reprise du conseil des ministres, la ministre de la Santé a donné une première leçon de pédagogie au micro de Jean-Jacques Bourdin.

De quoi parle-t-on ? Dans son rapport rendu public le 18 juillet – qui préfigure les grandes lignes du futur texte de loi –, le haut-commissaire Jean-Paul Delevoye préconise le remplacement des 42 régimes de retraites existants par un système de retraite universel selon un principe de cotisation par points et non plus par annuités. L'âge de départ à la retraite à taux plein serait repoussé à 64 ans, tout en laissant la possibilité aux Français de demander leurs droits à 62 ans, qui resterait l'âge légal, mais en subissant une décote. La mise en place de ce nouveau régime devrait débuter en 2025.

Le Premier ministre Édouard Philippe recevra les 5 et 6 septembre avec Agnès Buzyn et Jean-Paul Delevoye les représentants patronaux et syndicaux pour définir la méthode et le calendrier de la concertation.

Sans attendre l'appel à manifestation des centrales syndicales, plusieurs professions sont montées au créneau cet été pour défendre leurs régimes spécifiques. Parmi elles, les infirmières et les médecins libéraux.  

La révolte de l'ancien patron de la CARMF

Les médecins reprochent au gouvernement de vouloir mettre la main sur leurs cotisations de retraite, estimées à sept milliards d'euros, dont le recouvrement pourrait être directement transféré aux URSSAF sans passer par la caisse autonome de retraite des médecins de France (CARMF), aujourd'hui en charge de la collecte des cotisations et du versement des prestations aux professionnels. 

Si cette mesure est concrétisée...  voir article complet