L'agenda des généralistes plombé par les tâches non médicales..




L'agenda des généralistes plombé par les tâches non médicales..
Paperasse, gestion du parcours de soins, informatique, ménage, matériel... : Occupant plus de 13 heures par semaine, les tâches non médicales pèsent lourdement sur l'emploi du temps des praticiens libéraux, quantifie une thèse de médecine générale. De quoi nourrir les débats sur la nécessaire reconquête de temps médical.

Entretenir son cabinet, gérer les dossiers patients, les courriers, les rendez-vous, la comptabilité, affronter les aléas de l'informatique… L'ensemble des tâches dites « non médicales », qui ne relèvent pas du domaine du soin, grignotent toujours – et même cannibalisent – l'agenda des praticiens libéraux, illustre efficacement la thèse* que vient de soutenir Jean-Baptiste Prunières, jeune généraliste montpelliérain...
Source et suite de cet article : Le Quotidien du médecin.fr (inscription gratuite requise)