Le développement de la FCDF




Dès 1976, la Fédération des Chirurgiens Dentistes de France regroupait 2400 adhérents sur 21 000 Chirurgiens Dentistes d'exercice lébéral.

Les quelques cinq cents procès qu'elle assumera de 1978 à 1980, ainsi que la déception ressentie par les adhérents de ne pouvoir participer à l'élaboration d'un système conventionnel viable, ont conduit à une relative stagnation des effectifs jusqu'en 1980 où elle comptait 2 662 adhérents.

Par contre, l'année 1981 a marqué une développement très important des adhésions dans toute la France, résultat d'un important travail d'organisation des dirigeants sans aucun doute, mais peut-être encore beaucoup plus en raison des désirs affichés par le gouvernement de Mai 1981 de laminer les libéraux, et par voie de conséquence, de se regrouper au sein de l'organisme syndical qui leur semblait le plus apte à défendre avec la plus grande énergie leur profession.

Ainsi en 1985 , la Fédération atteignait 3 600 adhérents.

En 1986, d'après les registres les effectifs ressortaient à 4 309 adhérents, et l'exercice 1987, marqué par un nouveau succès en Conseil d'Etat et la certitude cette fois de participer à l'action enfin positive de la Fédération, a vu une nouvelle accélération de la croissance :

En 1976 il y avait 6 départements fédérés
En 1980 30 "
En 1986 44 "